LA PROMESSE

Titre: LA PROMESSE

Sous-Titre: Mémoire historique

Durée : 2h13′

Nationalités: USA/Espagne

Réalisateur: Terry George

Casting: Oscar Isaac, Charlotte Le Bon, Christian Bale

Année de production: 2016

Distribution : Films Sans Frontières

 

critique:

De son village natal à Constantinople et jusqu’à l’exil le parcours d’un jeune pharmacien arménien inscrit sa petite histoire personnelle et celle de ses amours dans la Grande Histoire celle du génocide, entremêlant le vécu individuel à l’émotion universelle.

A la cohabitation ancestrale des religions chrétienne et musulmane succède l’esprit de conquête ottoman qui associé à la domination allemande laisse libre cours à une violence irrépressible, menée en 3 étapes successives et soldée par plus d’1 500 000 morts et 450 000 rescapés aujourd’hui porteurs de la survie de leur culture.

Une fresque pacifiste réalisée avec les moyens et le savoir-faire du cinéma américain.

LE BONHOMME DE NEIGE

Titre: LE BONHOMME DE NEIGE

Sous-Titre: Thriller et froids frissons

Durée : 1h59′

Nationalités: Royaume Uni/ USA/Suède

Réalisateur: Thomas Alfredson

Casting: Michael Fassbender, Rebecca Ferguson, Charlotte Gainsbourg, Val Kilmer, JK Simmons

Année de production: 2017

Distribution: Universal Pictures International France

 

critique:

Un bonhomme de neige est la signature d’un serial killer qui sévit en Norvège, l’inspecteur alcoolique Harry Hole et une jeune recrue tentent bien sûr de le contrer, mais sont bientôt ensevelis sous un scénario glissant, des avalanches d’images esthétisantes, des acteurs frigorifiés…le roman de Jo Nesbo est à lire ou relire d’urgence pour affronter l’hiver autrement.

Le bonhomme de neige – Jo Nesbo – Gallimard/ Folio policier – 2017.

THE LONG EXCUSE

Titre: THE LONG EXCUSE

Sous-Titre: Histoire de familles endeuillées.

Durée : 2h04′

Nationalité: Japon

Réalisatrice: Miwa Nishikawa

Casting: Masahiro Motoki, Pistol Takehara, Eri Fukatsu, Kenshin Fujita, Tamaki Shiratori

Année de production: 2017

Distribution: MAG DISTRIBUTION

 

 critique:

Un accident d’autocar provoque la mort de deux amies d’enfance et la rencontre de leurs maris, mais si l’un, chauffeur routier, sombre dans le chagrin, l’autre, écrivain renommé en panne d’inspiration, met à profit son deuil auprès des média et des petits orphelins qu’il aide dans leur quotidien. Un arrangement qui lui fait insensiblement dépasser son milieu privilégié, découvrir l’authenticité des plus humbles et retrouver l’écriture, le succès et la paix.

Dommage qu’adapter son propre roman bien-pensant et faire étalage de bons sentiments ne suffisent pas à la réalisatrice pour rivaliser avec le talent de son maître Hirozaku Kore-eda.

L’ŒIL DU CYCLONE

Titre: L’ŒIL DU CYCLONE

Sous-Titre: Regards d’ailleurs

Durée : 1h44′

Nationalité: France

Réalisateur: Sékou Traoré

Casting: Fargass Assandé, Maïmouna N’Diaye

Année de production: 2017

Distribution : DESTINY FILMS

 

Récompenses :

-Festival FESPACO : Etalon de Bronze, Meilleur acteur, Meilleure actrice.

– PAN AFRICAN Film Festival Los Angeles : meilleur film de fiction.    

– Prix Canal+ : rencontres audiovisuelles de Douala/ Cameroun.

– Lumières d’Afrique de Besançon : Prix du Public.

Festival africain d’Helsinki : Prix Crise & Discours politique.

– Festival de Durban : Meilleur film de fiction sur les Droits Humains.

critique:

Dans un pays africain non identifié une avocate est contrainte par ses pairs d’assurer la défense d’un rebelle condamné au préalable, sauf qu’insensiblement et malgré les difficultés inhérentes aux conditions de son isolement, elle va le conduire vers des aveux, des explications, une prise de conscience de ses actes et peut être un repentir. Mais un enfant soldat, après tant d’années de violence neutralisant toute sensibilité peut-il réellement retrouver une sensibilité, éprouver des sentiments hors la haine inculquée ?

Ce drame écrit par Luis Marquès et représenté à Ouagadougou évoque au travers des procédures judiciaires et conditions pénitentiaires la dualité de l’Afrique, sa dépendance à l’exploitation de ses ressources minières, la corruption généralisée, la cohabitation entre luxe et misère, l’horreur de ses guerres… Avec les mêmes acteurs, Sekou Traoré ouvre le texte par ses images extérieures pour nous faire prendre conscience que ces enfants élevés pour tuer ici, en Syrie ou ailleurs, ne pourront jamais devenir des adultes comme les autres.

WESTERN

Titre: WESTERN

Sous-Titre: Regards croisés

Durée : 2h04′

Nationalités: Allemagne/Bulgarie/Autriche

Réalisatrice: Valeska Grisebach

Casting: Meinhard Neumann, Reinhardt Wetrek, Syuleyman Alilov Letifov

Année de production: 2017

Distribution: Shellac

 

critique:

Des travailleurs allemands sont envoyés à la frontière entre Grèce et Bulgarie pour gérer un chantier, seul l’un d’entre eux, ancien légionnaire, s’écarte du campement pour s’intéresser aux villageois et insensiblement participer à leur vie. D’une cigarette à un cheval blanc, d’une partie de poker à des rencontres amicales ou amoureuses, l’intégration s’établit parallèlement à la différenciation jusqu’à ce que l’argent, le sexe, la domination exacerbent la violence pour donner raison ou non à la loi du plus fort, celle du nationalisme ou de l’humanisme.

Du Far West à l’Europe, l’esprit de conquête demeure et l’espoir de paix se mérite, ce troisième film de Valeska Grisebach le prouve.

ICE MOTHER

Titre: ICE MOTHER

Sous-Titre: Histoire de famille

Durée : 1h45′

Nationalités: Tchéquie/Slovaquie/France

Réalisateur: Bohdan Slama

Casting: Zuzana Kronerova, Pavel Novy, Marek Daniel

Année de production: 2017

Distribution : Why Not

Récompenses : Festival de Tribeca 2017: Meilleur scénario

 

critique:

Au service de ses deux fils, Hana, veuve bourgeoise et grand-mère attentive croise au hasard d’une promenade le long du fleuve un groupe de nageurs amateurs de baignades en eau glacée. Une improbable rencontre qui, sous les auspices d’une poule apprivoisée voire dépressive va avec son petit fils leur rendre une place volée par la modernité de la société, ses préjugés socio-culturels les condamnant à la solitude de l’enfant-roi, de la veuve éplorée, mère abusée, femme sexuellement dépassée, et leur donner la force de redécouvrir la valeur des sentiments.

Un revigorant bain de jouvence qui réchauffe les cœurs.

LA EDUCACION DEL REY

Titre: LA EDUCACION DEL REY

Sous-Titre:Thriller, frissons et éducation

Durée : 1h36′

Nationalité: Argentine

Réalisateur: Santiago Esteves

Casting: Matias Encinas, German de Silva, Jorge Prado, Mario Jara

Année de production: 2017

Distribution : URBAN DISTRIBUTION

 

critique:

A Mendoza, un premier cambriolage raté vire à l’apprentissage du jeune délinquant par un agent de sécurité retraité, dont les leçons pratiques et morales vont s’avérer étrangement bénéfiques en apurant la ville de flics ripoux. Une étrange relation paternelle et humaniste dans une société où les relents de dictature font perdurer la torture face à une société en crise et sans repères, illustrée par un premier film aux talents partagés entre le réalisateur et son duo d’acteurs.

LE BRIO

Titre: LE BRIO

Sous-Titre: Le poids des mots

Durée : 1h35′

Nationalité: France

Réalisateur: Yvan Attal

Casting: Daniel Auteuil, Camélia Jordana,Yasin Houicha, Jean Baptiste Lafarge

Année de production: 2017

Distribution: PATHE DISTRIBUTION

 

critique:

Du droit aux rêves entre les cités de Créteil et les amphithéâtres d’Assas et d’une élève révoltée à un prof réac, le verdict semble acquis d’avance répondant aux codes sociaux préétablis sauf que la rhétorique va insensiblement céder le pas à l’éloquence, le déterminisme à la volonté et le didactisme à l’émotion pour au final faire triompher la probité à travers les épreuves du concours national Eloquentia.

Le talent irrécusable de Daniel Auteuil autant que celui convainquant de son élève Camélia Jordana portent cette joute oratoire (qui n’échappe pas aux clichés ponctués par une romance amoureuse) et rejoint par la fiction le propos de l’exceptionnel documentaire de « A voix haute/ la force de la parole » (DVD /BR/VOD en vente depuis ce 7 novembre).

 

THELMA

Titre: THELMA

Sous-Titre: Thriller et frissons

Durée : 1h54′

Nationalité: Norvège

Réalisateur: Joachim Trier

Casting: Eili Harboe, Kaya Wi lkins, Ellen Dorrit Petersen, Henrik Rafaelsen

Année de production: 2017

Distribution : Le Pacte

 

critique:

Une jeune fille quitte pour la première fois un cocon familial hyper protecteur pour suivre ses études, les principes de sa stricte éducation religieuse l’ont tenue éloignée de toutes les tentations alors des crises de terreur la saisissent au premier sourire amical, à la moindre convivialité proposée, aux émois de l’amour. La réalité des convulsions se mêle à la violence des hallucinations, les flammes de l’Enfer avivent les caresses de serpents, stress et diagnostics rationalisent l’étrangeté des phénomènes, justifient la culpabilité, pour de refoulements en faux semblants condamner toute tentative d’affranchissement.

Le réalisateur ajoute à ce traitement médicalisé de notre propre peur, la plastique d’ images tournées en Scope qui joints à l’innocence placide de l’actrice nous entrainent dans ce troublant thriller psychogène et initiatique.

LA LUNE DE JUPITER

Titre: LA LUNE DE JUPITER

Sous-Titre: Regards d’ailleurs

Durée : 2h03′

Nationalités: Hongrie/Allemagne

Réalisateur: Kornell Mundruczo

Casting: Merad Ninidze, Zsombor Jéger, György Cserhalmi, Moni Balsai, Farid Larbi

Année de production: 2017

Distribution : PYRAMIDE

Récompenses : Etrange Festival : Grand Prix

 

critique:

A la frontière hongroise un jeune migrant syrien, abattu par les autorités racistes locales, survit aussi miraculeusement qu’il jouit, depuis lors, d’un pouvoir absolu de lévitation dont le chirurgien alcoolique corrompu du camp de réfugiés s’empresse de profiter pour rembourser des dettes de chantage. Car l’argent domine le monde à l’égal du pouvoir des religions, alors transformé en ange rédempteur, ce musulman sur-employé par un médecin juif dans un pays catholique va incarner au fil d’un thriller onirique et moralisateur les maux de nos sociétés perturbées.

Le parcours de cet innocent perturbateur va et vient sans but très clair hésitant entre film d’action, de genre et de société illustré d’effets spéciaux répétitifs, de plans hyperréalistes sous des lumières blafardes et de lourdes sonorités, l’accumulation des styles alourdissant un propos en équilibre entre sa vocation ambitieuse si ce n’est prétentieuse et au final pour le moins douteuse.

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.