PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU

Titre: PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU

Sous-Titre: Histoire de cœurs et de femmes

Durée: 2h

Nationalité: France

Réalisatrice: Céline Sciamma

Casting: Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luana Bajrami, Valeria Golino

Année de production: 2019

Distribution: PYRAMIDE

Récompenses 2019: Festival de Cannes : Prix du scénario.

critique:

A la fin du XVIIIème siècle une jeune fille proposée en mariage résiste à ce destin d’épouse en refusant l’exécution de son portrait, une peintre déclarée dame de compagnie est engagée pour y pourvoir en secret.

Des décors naturels violents, le chatoiement des costumes, les contrejours nocturnes, les transparences de lumière participent de la sobriété calculée de mise en scène, des cadrages picturaux pour lier l’esthétique du cinéma à celle de la peinture et unir les faux semblants de la réalité à sa reproduction artistique entre ombres, silences et écoute musicale. L’alchimie entre les sentiments des deux femmes se confond insensiblement avec celle des deux actrices, la justesse et pudeur de leur transgression du ressenti au vécu du désir traduisant autant l’interdit des amours lesbiens que la liberté conquise par la force des sentiments et leur souvenir.

Ajoutant un regard social sur les conditions féminines de l’époque, (place et rôle de chacune dans le quotidien rural et règles de l’aristocratie) la réalisatrice lie le passé au futur d’un combat d’égalité toujours en cours.

Un double portrait sur toile et sur écran, pure œuvre féministe portée par la libération créatrice de Céline Sciamma, Adèle Haenel et Noémie Merlant.

DEUX MOI

Titre: DEUX MOI

Sous-Titre: Histoire de cœurs

Durée: 2h

Nationalité: France

Réalisateur: Cedric Klapisch

Casting: Ana Girardot, François Civil, François Berléand, Camille Cottin

Année de production: 2019

Distribution: StudioCanal

 

critique:

Au pied de la butte Montmartre, deux trentenaires voisins de balcon font des épisodes d’insomnies ou de dépression en phase avec une société sursaturée de rencontres virtuelles et de solitude factuelle brisée par un épicier, deux conseillers psy aux clichés analysés pour divulguer un tableau de la société. La banalité de sa réalité dépasse les mots, s’entrecroise en silences, pour apaiser les secrets enfouis, faire jaillir les espoirs d’un quotidien mécanisé en réseaux, égaré en ses quêtes de sourires et de chat où retrouver le Klapisch d’un cinéma de charme, de jeunesse et d’amour.

FETE DE FAMILLE

Titre: FETE DE FAMILLE

Sous-Titre: Histoire de famille

Durée: 1h35’

Nationalité: France

Réalisateur: Cédric Kahn

Casting: Catherine Deneuve, Emmanuelle Bercot, Vincent Macaigne, Cédric Kahn

Année de production: 2019

Distribution: Le Pacte

 

critique:

Une idée joyeuse que les festivités d’anniversaire autour d’une mère ravie par le retour inopiné de sa fille, la présence de ses deux fils et petits enfants dans une maison aussi fissurée que les sentiments et les parcours de chacun, où les folies, fantasmes ou lâchetés, héritages pécuniaires et génétiques se mêlent aux cris, aux larmes et aux rires.

Fête et cauchemar tout à la fois, vaudeville endiablé où chacun perd et prend sa place sans rime ni surtout raison autre qu’un tourbillon d’actrices et d’acteurs entraînant une comédie de délires familiaux.

LIBERTE

Titre: LIBERTE

Sous-Titre: Histoire et pouvoir du sexe

Durée: 2h12’

Nationalités: France /Portugal/Espagne

Réalisateur: Albert Serra

Casting: Helmut Berger, Marc Susini, Iliana Zabeth, Laura Poulvet, Baptiste Pinteaux

Année de production: 2019

Distribution: Sophie Dulac Distribution

Récompenses 2019 : Festival de Cannes/Un Certain Regard : Prix spécial du Jury

 

critique:

A « La mort de Louis XIV » succèdent les débauches du XVIIIème siècle inspirées du Marquis de Sade au temps des carrosses, chaises à porteurs et litières abritant les rencontres multi-sexuelles et sociales entre espions nocturnes et voyeurs mutiques. Dans une clairière embrasée par un ciel d’orage, les fantasmes érotiques s’épuisent sous l’emprise de la nature dans une théâtralité épurant le désir au profit de la douleur jouissive.

Un classique du questionnement libertaire, exercice de style entre jouissance et impuissance sans liberté.

LES HIRONDELLES DE KABOUL

Titre: LES HIRONDELLES DE KABOUL

Sous-Titre: Animation

Durée: 1h21’

Nationalité: France

Réalisatrices: Zabou Breitman & Eléa Gobé-Mévellec

Voix: Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbas

Année de production: 2019

Distribution: memento films

Récompenses 2019 :

 

critique:

Années 90 les talibans imposent leurs lois obscurantistes, répressives que le romancier Yasmina Khadra dénonce pour faire s’envoler « Les hirondelles de Kaboul » dans le ciel de la liberté née de l’amour. L’association du graphisme aux voix des acteurs, l’esthétisme des plans et leur rythme participent de l’émotion politique pour donner à cette adaptation la force nécessaire à l’espoir d’une autre société.

UNE FILLE FACILE

Titre: UNE FILLE FACILE

Sous-Titre: Regards d’été

Durée: 1h31’

Nationalité: France

Réalisatrice: Rebecca Zlotowski

Casting: Mina Farid, Zahia Dehar, Clotilde Courau, Benoît Magimel

Année de production: 2019

Distribution: AD VITAM

Récompenses 2019 : Quinzaine des Réalisateurs/Prix SACD

 

critique:

16 ans et l’été de deux cousines entre les rêves d’une gamine et la réussite d’une bimbo libérée. Les attraits du luxe et de l’argent, les rapports de classe, le rôle du sexe et ses limites face aux regards vierge ou désabusé des divers amateurs ou consommateurs tous profiteurs d’une société divisée entre honneur et valeurs.

Et c’est là que la réalisatrice se démarque du récit léger pour un sujet mêlant les âges et la lucidité des choix. Au fil de journées estivales, les empreintes rohmériennes esquissent un présent éternel de séduction aux enjeux déterminants que Zahia Dehar incarne par l’authenticité mimétique de son propre parcours, que Benoît Magimel illustre par la justesse amère de son rôle, et que l’adolescente détermine par sa propre force et les structures de son entourage familial et professionnel.

Qui a dit facile ?

LE DESERTEUR

Titre: LE DESERTEUR

Sous-Titre: Conte québécois

Durée: 1h35’

Nationalité: Canada

Réalisateur: Maxime Giroux

Casting: Martin Dubreuil, Reda Kateb, Sarah Gadon, Romain Duris

Année de production: 2018

Distribution: Ligne7

 

critique:

Pour fuir la guerre en son pays un québécois se retrouve seul, à divaguer dans les plaines américaines tour à tour dépouillé, aidé, séquestré, errant d’une gare à l’autre, brinquebalé dans les paysages désertiques, aux survivances allégoriques de trains du Far West, magnats surpuissants, gueules cassées, capitalisme triomphant…

Les cauchemars oniriques d’un faux Charlot au long d’un voyage symbolique scénarisant toute la noirceur de l’humanité défilent à travers l’esthétisme des plans, la splendeur des paysages, le mutisme des personnages voire la pure fable politico/philosophique en images.

ROUBAIX, UNE LUMIERE

Titre: ROUBAIX, UNE LUMIERE

Sous-Titre: Thriller et frissons

Durée: 1h59’

Nationalité: France

Réalisateur: Arnaud Desplechin

Casting: Roschdy Zem, Antoine Reinartz, Sara Forestier, Léa Seydoux

Année de production: 2019

Distribution: Le Pacte

 

critique:

Un sordide fait divers relaté dans un documentaire de Mosco Boucault « Roubaix, commissariat central » interpelle Arnaud Desplechin natif de la ville soudainement confronté à ses transformation et évolution socio-économiques. Qui sont-elles ces deux meurtrières hors-limites ? pourquoi et comment ce type de violence s’est-il développé ? ce sont-aussi les questions que se pose le policier qui lui n’est jamais rentré au bled, trop attaché aux lieux qui l’ont vu grandir, qu’il continue de protéger et que découvre le collègue novice de son équipe.

La chronique dépasse l’hyper-réalisme de la détresse ambiante, du quotidien de délinquance banalisée, de l’expérience professionnelle ou de l’ambition chrétienne par le décalage de voix off distanciant les réflexions des actions. A la maîtrise d’un cinéma de qualité s’ajoute alors la parfaite direction d’acteurs surdimensionnant les personnages pour rendre sa grandeur à l’humanité perdue par l’intensité lumineuse d’un film sombre.

PERDRIX

Titre: PERDRIX

Sous-Titre: Farces et attrapes

Durée: 1h39’

Nationalité: France

Réalisateur: Erwan Leduc

Casting: Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant, Nicolas Maury

Année de production: 2018

Distribution: PYRAMIDE

 

critique:

Dépouillée de sa voiture par une naturiste terroriste, Juliette trentenaire déterminée à retrouver ses 248 carnets intimes dérobés rencontre Perdrix gendarme respecté de Plombières et fils aîné d’une famille honorable. Un frère scientifique, une nièce dégourdie et une mère endeuillée consolatrice de cœurs éplorés dans le studio radio de son garage complètent le tableau local de prodigieuses aventures vosgiennes annoncées.

Une fantaisie raisonnée qui cumule les hasards, décale le vrai pour le faux, joue sans rire avec l’absurde pour révéler la liberté de l’amour.

Mais aussi un style inattendu, des comédiens charmeurs, une histoire tendre qui murmure joyeusement le bonheur parfait offert par la magie du cinéma.

LE GANGSTER, LE FLIC ET L’ASSASSIN

Titre: LE GANGSTER, LE FLIC ET L’ASSASSIN

Sous-Titre: Thriller et frissons coréens

Durée: 1h49’

Nationalité: Corée du Sud

Réalisateur: Lee Won-Tae

Casting: Dong -seok Ma, Kim Moo-yul, Sung-kyu Kim

Année de production: 2019

Distribution: Metropolitan FilmExport

 

critique:

Un tueur en série agit à tout va et sans autre raison que la jouissance du meurtre jusqu’au jour où il se trompe de cible en attaquant un ponte du milieu des machines à sous que poursuit en vain un jeune flic. Entre corruption et vengeances, coups de couteaux et de feux, commandos de gangsters et de policiers, le sang jaillit au rythme de cascades vrombissantes menées de main de maître de cinéma de genre dont la Corée a le secret.

Une triade survoltée pour un duo infernal en toute complicité injusticiable.

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.