QUEEN & SLIM

Titre: QUEEN & SLIM

Sous-Titre:Thriller et frissons raciaux

Durée: 2h

Nationalité: USA

Réalisatrice: Melina Matsoukas

Casting: Daniel Kaluuya, Jodie Turner-Smith, Bokeem Woodbine, Chloé Sevigny

Distribution: Universal Pictures International France

Année de production: 2019

 

 

critique:

Les hasards d’un rendez-vous plutôt raté sur Tinder, d’une fausse manœuvre de conduite, d’un contrôle routier et sa dérive policière entraînent un couple dans une semaine de folle cavale de l’Ohio à la Floride où racisme, injustice, aveuglement fusionnent avec la peur et riment avec cœur. Un road-movie dramatique autant qu’onirique, romantique et politique, où l’enchaînement inattendu des situations, leur montée en puissance, le rythme de l’action associent humour et réalisme, poésie et sentiments pour traduire la radicalité d’une réflexion engagée sur la violence systématique de l’inégalité raciale et ses conséquences. Ensemble, la scénariste, la réalisatrice et ses acteurs sur une bande-son New Orléans dénoncent l’ostracisme culturel avec flamboyance.

TU MOURRAS A 20 ANS

Titre: TU MOURRAS A 20 ANS

Sous-Titre: Conte soudanais

Durée: 1h45’

Nationalités: Soudan/France/Egypte/Allemagne/Norvège/Qatar

Réalisateur: Amjad Abu Alala

Casting: Mustafa Shehata, Islam Mubarak, Mahmoud Elsaraj, Bunna Khalid, Moatasem Rashid

Année de production: 2019

Distribution: Pyramide Distribution

Récompenses 2019 : Mostra de Venise : Lion du Futur + Giornati degli Autori : Meilleur premier film

+ Festival d’Amiens : Grand Prix

 

critique:

Dans le désert soudanais d’Aljazira l’évanouissement d’un derviche lors d’une cérémonie de bénédiction condamne le nourrisson à une existence limitée à 20 ans, prophétie déterminant son temps de survie à un deuil perpétuel. Père en fuite, mère en détresse, enfance solitaire, adolescence dévouée au Coran, tous sentiments exclus jusqu’à une rencontre critique et cinéphile libératrice.

D’une robe noire à une autre trop blanche, de l’ignorance au consentement sacrificiel et d’interdits en délivrance des superstitions et traditions, la poussière tournoie, la terre se creuse en échange de tombes, les flots du Nil portent l’espoir en images poétiques sur de sublimes notes échos de la fatalité et de la malédiction politique contemporaine.

DEUX

Titre: DEUX

Sous-Titre: Histoire de cœurs

Durée: 1h35’

Nationalités: France/Luxembourg/Belgique

Réalisateur: Filippo Meneghetti

Casting: Martine Chevallier, Léa Drucker, Barbara Sukowa, Muriel Bénazéraf, Jérôme Varanfrain

Année de production: 2019

Distribution: Sophie Dulac Distribution

Récompenses : 41ème CINEMED : Prix du Public + Prix des étudiants.

 

critique:

Deux voisines de palier d’une ville de province forment un couple clandestin de septuagénaires aimantes partageant leur quotidien entre portes ouvertes à l’écoute de chacune et rêves impossibles d’évasion romaine. Car si l’une est libre, l’autre veuve, prisonnière de sa dignité de mère de famille ne peut dépasser le silence du secret ni transgresser le regard de la société. Inavouables ces sentiments que le pourtant le silence soudain imposé par un AVC délivrera du jugement des autres dans une lutte commune. Mêlant l’hyper-réalisme des corps entre sexe puis maladie au mystère d’images hypnotiques, le réalisateur mêle les genres pour échapper autant à l’homophobie qu’au mélodrame socio-sentimental par l’imaginaire offert aux spectateurs et la qualité de jeu du trio de comédiennes. Un premier film subtil.

LA FILLE AU BRACELET

Titre: LA FILLE AU BRACELET

Sous-Titre: Regards sur la sexualité

Durée: 1h36’

Nationalité: France

Réalisateur: Stéphane Demoustier

Casting: Roshdy Zem, Mélissa Guers, Anaïs Demoustier, Chiara Mastroianni, Annie Mercier

Distribution: Le Pacte

Année de production: 2019

 

critique:

Soupçonnée du meurtre de sa meilleure amie décédée après une soirée très mouvementée une jeune fille, bracelet à la cheville, attend depuis plus d’un an sa comparution. Son mutisme par rapport aux faits, leur imprécision, l’absence de preuves, les témoignages de ses copains lycéens révèlent des comportements, une maturité et liberté sexuels qu’aucun adulte n’aurait présumé, que son père se doit d’accepter, que les avocats ne savent expliquer, que les jurés devront à leur tour comprendre.

C’est l’équilibre entre les regards parents/enfants, la distanciation et la compréhension mutuelles qui, hors verdict, donnent au film toute sa richesse émotionnelle. La chronique judiciaire à travers le réalisme impersonnel des murs d’un tribunal et ses envolées verbales est un plaidoyer sans réponse ni dénouement sur l’incommunicabilité générationnelle portés par le soutien de Roshdy Zem, la tendresse de Chiara Mastroianni et les silences de Mélissa Guers.

Remake de : Acusada – Gonzalo Tobal – Argentine – 2019 – 

MICKEY & THE BEAR

Titre: MICKEY & THE BEAR

Sous-Titre: Parcours initiatique

Durée: 1h29’

Nationalité: USA

Réalisatrice: Annabelle Attanassio

Casting:Camila Morrone, James Badge Dale, Calvin Demba, Ben Rosenfield, Rebecca Henderson

Distribution: Wayna Pitch

Année de production: 2019

 

 

critique:

Les Etats Unis et ses traumatismes vus et vécus par une jeune adolescente du Montana en charge de son père vétéran alcoolique et drogué, veuf rongé par le chagrin. Une lutte que l’exemple d’un nouveau lycéen et l’attribution d’une bourse d’études se doivent de soutenir face au chantage pervers paternel encouragé par le poids culturel d’une société puritaine et patriotique. Entre la dérive manipulatrice et sociale incarnée tout en nuances par James Badge Dale et la libération initiatique de Camila Morrone, ce premier film offre une vision poignante de l’Amérique profonde.

TOUTES LES VIES DE KOJIN

Titre: TOUTES LES VIES DE KOJIN

Documentaire/ Regards sur l’homosexualité

Durée: 1h27’

Nationalités: France/Iran

Réalisateur: Diako Yazdani

Distribution: Rouge Distribution

Année de production: 2019

 

 

critique:

De retour au Kurdistan iranien, Diako Yazdani cherche à comprendre les raisons du rejet des homosexuels à travers les mots de Kojin jeune homme gay engagé dans sa quête identitaire. Les divers entretiens avec des membres de sa famille, un Imam exorciste se revendiquant médecin prophétique chasseur de djinn, ou divers autres interlocuteurs révèlent l’irrationalité d’une haine dépassant la simple condamnation islamique, le pur tabou, niant toute historicité pour rejoindre la seule peur de la différence dont l’exil pourrait sauver s’il ne la confirmait pas.

Un parcours documentaire riche en écoute, respect de la diversité humaine, choix de la liberté et partage de l’amitié.

LA CRAVATE

Titre: LA CRAVATE

Documentaire/ Regards sur le militantisme

Durée: 1h37’

Nationalité: France

Réalisateurs: Mathias Théry & Etienne Chaillou

Distribution: NOUR Films

Année de production: 2019

 

 

critique:

Après « Le sociologue et l’ourson » Mathias Théry et Etienne Chaillou poursuivent leur décryptage de la société française à travers le portrait d’un jeune militant picard au Front National sous forme de confidences reçues, rédigées et lues face micro sur une voix off littéraire ou décadrée, illustrée en images de meetings, archives, entretiens et tournages en direct relatant sa propre quête et par effet de miroir l’idéologie et les pratiques de son parti. La loyauté sans failles à l’idéologie de sa candidate traduit des ambitions, mais aussi un terrain, la compensation d’un mal-être solitaire, une exclusion cachée, une préalable adhésion extrémiste, des déceptions politiciennes internes, désillusion électorale, justifiant la future mutation du Front aux Patriotes de l’apprenti politique prêt à retrouver la cravate et le costume de la reconnaissance.

Le traitement narratif du film par le moyen d’une lecture intime distanciant tout jugement remplace la stricte exemplarité du documentaire, l’implication émotionnelle du partisan exprimant l’évolution de son parcours en même temps qu’il révèle les rouages de la mécanique frontiste, communication, séduction, dédiabolisation et préparation efficace des élections présidentielles passées et futures.

Une immersion subtile pour provoquer la réflexion par un cinéma de valeur rendant sa liberté à la pensée.

THE GENTLEMEN

Titre: THE GENTLEMEN

Sous-Titre: Thriller et frissons

Durée: 1h53’

Nationalité: Royaume Uni

Réalisateur: Guy Ritchie

Casting: Matthew McConaughey, Charlie Hunnam, Hugh Grant, Colin Farrell, Henry Golding, Michèle Dockery, Jeremy Strong

Distribution: SND

Année de production: 2019

 

 

critique:

Comblé par le succès de ses activités un baron de la drogue londonien décide de les céder au meilleur acheteur, parcours commercial de haute volée entre un maître chanteur, un israélien et les triades chinoises. Les négociations se démultiplient au rythme effréné des actions, versions et trahisons de chacun de flashback en flashforwards, trucages et cascades, images, narration et humour british entremêlés d’un personnage à l’autre entre les traditions aristocratiques, les clichés rétro 90’s et l’actualité des réseaux sociaux.

Retour flamboyant du réalisateur de « Snatch ».

LA DERNIERE VIE DE SIMON

Titre: LA DERNIERE VIE DE SIMON

Sous-Titre: Frissons fantastiques

Durée: 1h43’

Nationalité: France

Réalisateur: Léo Karmann

Casting: Benjamin Voisin, Camille Claris, Martin Karmann, Julie-Anne Roth, Nicolas Wanczyki

Année de production: 2019

Distribution: Jour2fête

 

critique:

Une rencontre de hasard dans une fête foraine sort de son isolement et de l’orphelinat un gamin qui révèle à ses nouveaux amis son mystérieux pouvoir de mutation d’identité par le toucher. La magie de l’enfance se mêle au fil d’événements et rebondissements (à garder secrets) à la nostalgie de l’innocence, la force des sentiments familiaux et amoureux entre rêve et réalité, féérie, romantisme et poésie. La mise en images de l’atmosphère fantastique contrepoint du réalisme social se fond dans l’étrangeté de la musique et la grâce émotionnelle du jeune acteur Benjamin Voisin pour donner à ce premier film sa résonance fragile de conte initiatique.

NOTRE DAME DU NIL

Titre: NOTRE DAME DU NIL

Sous-Titre: De l’écrit à l’écran

Durée: 1h33’

Nationalités: France/ Belgique/Rwanda

Réalisateur: Atiq Rahimi

Casting: Amanda Mugabekazi, Albina Kirenga, Clarielle Bzimana, Pascal Greggory

Année de production: 2019

Distribution: BAC Films

 

critique:

1973, sur les terres volcaniques de la forêt rwandaise des pensionnaires de bonne famille sont éduquées dans une Institution catholique belge au rythme des cours, des offices et des processions à une Vierge noire, toutes bonnes manières enseignées en français. En contrepoint un planteur colon, peintre anthropologue et une sorcière locale, porteurs des légendes ancestrales vont révéler leurs valeurs ethniques primitives Tutsis à ces jeunes filles en majorité Hutus. Pharaons noirs antiques, colonialisme récusé et nouvelle indépendance vont alors s’affronter toutes croyances traditionnelles enfouies et chrétiennes enseignées s’entrechoquant dans la haine.

Le film découpé en 4 chapitres « Innocence », « Sacré », « Sacrilège », « Sacrifice » mêle la splendeur naturelle des paysages à la rigidité des uniformes, les interdits de la langue Kinyarwanda aux pratiques spirites toutes magies religieuses et racismes originels confondus et unis dans la violence dévastatrice du génocide futur.

Notre-Dame du Nil – Scholastique Mukasonga (Prix Renaudot 2012)- Folio.

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.