MES PROVINCIALES

Titre: MES PROVINCIALES

Sous-Titre: Initiation et passion de cinéma

Durée:  2h17’

Nationalité: France

Réalisateur: Jean Paul Civeyrac

Casting: Andranic Manet, Gonzague Van Bervesseles, Corentin Fila, Diane Rouxel, Jena Thiam

Année de production: 2017

Distribution: ARP Sélection

 

critique:

Un jeune lyonnais quitte ses racines familiales et sentimentales pour, dans la capitale, poursuivre ses études, celles d’un cinéma de création répondant à l’intensité de sa passion.

Sans perdre ses illusions, de discussions en incertitudes sur la valeur de ses choix artistiques, amoureux, amicaux, politiques, il se construit avec l’intégrité de l’adolescence en quête de maturité engrangée dans ses lectures (Pascal, Rimbaud…), puisée dans ses rêves et s’acquérant par l’affrontement avec la réalité, la force du vécu. Ce parcours initiatique et en partie autobiographique, Jean Paul Civeyrac l’illumine en Noir et Blanc sur les visages de ses acteurs, au fil de déambulations parisiennes rythmées par Bach, Mahler et Satie, échos d’une poésie de l’âme et d’un romantisme intemporel qu’il perpétue au fil des générations rejoignant Jean Eustache (La maman et la putain) et Philippe Garrel (Les amants éternels) dans une même exigence artistique formelle et humaine.

ESCOBAR

Titre: ESCOBAR

Sous-Titre: Biopic et narcotrafic

Durée: 2h03′

Nationalités: USA/France/Espagne

Réalisateur: Fernando Léon de Aranoa

Casting: Javier Bardem, Penelope Cruz, Peter Sarsgaard, Oscar Jaenada, Julieth Restrepo

Année de production: 2017

Distribution: SND

 

critique:

En 1983 quand ils se rencontrent ni elle journaliste de la télévision colombienne, ni lui Empereur des narcotrafiquants ne sont des inconnus ou des innocents, l’alliance du charme froufroutant de l’une à la fortune illimitée de l’autre va de pair dans ce pays déstabilisé par le crime et la misère. Pour éviter le pur biopic et sa reconstitution historique rimant aujourd’hui avec héros mythique, le réalisateur a privilégié l’adaptation du roman de l’intéressée (réfugiée aux USA depuis 2006) à travers lequel le héros collectionneur d’hippopotames se délite au rythme de ses assassinats, de son aveugle soif de pouvoir, de sa paranoïa délirante entre collaboration gouvernementale aberrante, construction de prison privée, poursuites policières américaines au fil de situations aussi authentiques que sidérantes.

Brisant la véracité de cet improbable univers où Javier Bardem a gagné en poids et Penelope Cruz perdu en bécassinerie, l’accent espagnol de la version internationale tournée en anglais corrobore le kitch des souvenirs amoureux d’une jolie maîtresse déçue.

Loving Pablo, Hating Escobar – Virginia Vallejo – 2007 – J’ai lu – 2018 .

 

LARGUEES

Titre: LARGUEES

Sous-Titre: Farces et attrapes

Durée: 1h35’

Nationalité: France

Réalisatrice: Eloïse Lang

Casting: Miou-Miou, Camille Cottin, Camille Chamoux, Johan Heldenbergh

Année de production: 2018

Distribution: PATHE

 

critique:

Evasion à La Réunion, distraction et lot de consolation offerts à leur mère sexagénaire par ses filles trentenaires, l’une rangée et l’autre déjantée, réunies dans une triple libération.

Un réjouissant souvenir de vacances !

PLACE PUBLIQUE

Titre: PLACE PUBLIQUE

Sous-Titre: Farces et attrapes

Durée: 1h38’

Nationalité: France

Réalisatrice: Agnès Jaoui

Casting: Agnès Jaoui, Jean Pierre Bacri, Léa Drucker, Kevin Azaïs, Nina Meurisse

Année de production: 2017

Distribution: Le Pacte

 

critique:

Une fête privée dans la campagne parisienne réunit le gratin de l’audiovisuel autour de la productrice d’une émission menacée par l’audimat. Ils sont tous là, animateurs, youtubeurs, acteurs, militants écolos, humanitaires, émigrés, paysans, serviteurs, notables, ombres et doublures… smartphones vissés à l’oreille ou à bout de bras pour s’écouter, se filmer, poster les images qui, c’est selon, leur vaudront/rendront la célébrité nécessaire à leur vie/survie. Ensemble ils tourbillonnent alors en une sarabande de convictions oubliées, d’amours déçues, de jalousies égotistes, d’angoisses d’âge, de quiproquos générationnels, de discours politiquement incorrects entraînés dans leur jeu de massacre par un Jean Pierre Bacri égal à lui-même sous son postiche et derrière ses lunettes noires avec une Agnès Jaoui éternellement enjouée, pour bégayer ardemment leur dégoût des autres.

Alors faut-il en rire ou pleurnicher avec eux sur l’humanité ?

NOTRE ENFANT

Titre: NOTRE ENFANT

Sous-Titre: Regards d’ailleurs

Durée: 1h35′

Nationalités: Argentine / Brésil/ France/ Allemagne/ Pologne/ Danemark

Réalisateur: Diego Lierman

Casting: Barbara Lennie, Daniel Araoz, Claudio Tolcachir

Année de production: 2017

Distribution: POTEMKINE Films

Récompenses : Festival de San Sebastian : Prix du meilleur scénario.

critique:

En Argentine, une femme médecin qui cherche à adopter un enfant traverse son pays pour accueillir un bébé auquel sa mère veut offrir de meilleures conditions de vie. Un périple inhumain jalonné par de successifs procédés mafieux, chantage, rançon, corruption, prison … où le désespoir et l’amour maternels sont niés par une législation aveugle.

C’est au fil de décors mêlant pluie et grisaille, de cadrages statiques aux couleurs intenses, de plans séquences étirant les silences, de paysages désolés que les images en harmonie avec l’âpreté de la nature révèlent la violence des douleurs humaines nées de son injustice.

Le film dépasse alors le simple mélodrame pour acquérir sa dimension sociale et politique portée par l’intensité du jeu de Barbara Lennie.

ALLONS ENFANTS

Titre: ALLONS ENFANTS

Sous-Titre: Conte d’enfants

Durée: 0h59′

Nationalité: France

Réalisateur: Stéphane Demoustier

Casting: Vimala Pons, Elsa Wolliaston, Anders Dnielsen Lie, Cléo & Paul Demoustier

Année de production: 2017

Distribution: NORTE DISTRIBUTION

critique:

Au Parc de la Villette, Cléo et Paul s’amusent, s’égarent et du haut de leurs 3 ans ½ jouent avec le monde qui les entoure, les ignore, les perd et les retrouvera. Les hasards d’un cache-cache entremêlent l’imaginaire enfantin à la réalité des adultes, innocence des uns, inconscience des autres au travers d’un regard tendre et lucide à hauteur des gamins, dans le brouhaha incessant de la ville, juste le temps d’une évasion buissonnière à partager.

JERSEY AFFAIR

Titre: JERSEY AFFAIR

Sous-Titre: Cœurs perturbés

Durée: 1h47′

Nationalité: Royaume Uni

Réalisateur: Michael Pearce

Casting: Jessie Buckley, Johnny Flynn, Trystan Gravelle, Geraldine James

Année de production: 2017

Distribution: BAC Films

critique:

Sur l’île de Jersey alors que rôde la peur d’un violeur tueur, une jeune fille se libère d’un mystérieux joug maternel par l’amour interdit. Tous les doutes sont permis dans un climat de violence feutrée où persécution, soupçons et culpabilités mêlées troublent l’ordre établi sauf que le duel entre marginalité et petite bourgeoisie locale s’étire entre lande et mer jusqu’à s’égarer sur une route de forêt.

MY WONDER WOMEN

Titre: MY WONDER WOMEN

Sous-Titre: Biopic puritain

Durée: 1h30′

Nationalité: USA

Réalisatrice: Angela Robinson

Casting: Luke Evans, Rebecca Hall, Bella Heathcote, Connie Britton

Année de production: 2017

Distribution: LFR Films

critique:

Années 30 à Harvard, un professeur en psychologie et son épouse collaboratrice non reconnue professionnellement par les instances universitaires, engagent une jeune assistante pour leurs recherches sur le détecteur de mensonges qui heureusement pour les mœurs de l’époque, occulte sous les détours de la BD leurs coquines amours partagées.

Il aura fallu attendre longtemps pour redonner vie à leur héroïne, brunette libérée plus excitante et joyeuse que ce biopic édulcoré émergeant poussivement de la bien-pensance puritaine américaine.

LE CRIME DE L’ORIENT EXPRESS

Titre: LE CRIME DE L’ORIENT EXPRESS

A acheter pour l’éternité d’Agatha Christie

Durée : 1h’49’

Nationalité: USA

Réalisateur: Kenneth Branagh

Casting: Kenneth Branagh, Johnny Depp, Michèle Pfeiffer, Judi Dench

Année de production: 2017

 

Edition vidéo PATHE / DVD/ Blu-Ray en vente le 18 avril 2018

 

critique:

Ils sont toujours 13 à être soupçonnés par Hercule Poirot, et le train roule toujours sur les mots d’Agatha Christie mais le rythme est trépidant, les images clinquantes les acteurs brillants, alors profitons-en pour refaire un nouveau voyage captivant.

L’ILE AUX CHIENS

Titre: L’ILE AUX CHIENS

Sous-Titre: Fable canine animée

Durée: 1h41’

Nationalités: Allemagne/Royaume Uni

Réalisateur: Wes Anderson

Voix de : VO Edward Norton, Bill Murray, Bryan Cranston, Scarlett Johansson…

VF : Vincent Lindon, Romain Duris, Louis Garrel, Isabelle Huppert, Léa Seydoux

Année de production: 2017

Distribution: Twentieth Century Fox France

Récompenses : Berlinale 2018 : Ours d’argent du meilleur réalisateur.

critique:

Au Japon, dans un futur indéterminé, les chiens, pourtant meilleurs amis de l’homme, se voient sacrifiés sans remords, chassés sur une île poubelle par un dictateur corrompu avant d’être sauvés par des enfants, leur solidarité et respect mutuel.

La technique d’animation en stop-motion et l’acuité des effets spéciaux procure aux marionnettes canines et humaines autant qu’à leurs décors un relief et une richesse visuelle alliant la véracité de l’environnement à celle des sentiments, les valeurs de courage et tolérance jaillissant des situations entre montagnes de détritus et lutte contre une société en péril gagnée par l’alliance entre humains et animaux, culture et aventure, tendresse et poésie.

Jappons en chœur à ce joyeux hommage au cinéma japonais d’animation.

 

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.