NEVADA –

Titre: NEVADA

Sous-Titre: Regards d’ailleurs /Nevada

Durée: 1h36’

Nationalités: France/USA

Réalisatrice: Laure de Clermont-Tonnerre

Casting: Matthias Schoenaerts, Jason Mitchell, Bruce Dern, Gideon Adlon, Josh Stewart

Année de production: 2019

Distribution: AD VITAM

 

critique:

L’Etat du Nevada a engagé un double processus pour réguler les hordes de chevaux sauvages qui le traversent et réhabiliter les détenus qui peuplent ses centres pénitentiaires sous forme de face à face de mustang capturé et individu prisonnier qui vont se rencontrer, s’affronter et s’apprivoiser pour retrouver et construire leur liberté, chacun à égalité dans son enfermement de rage innée ou acquise.

Un sujet classique où les forces de la nature se mesurent à celles des humains au travers de confrontations entre horizons infinis et cellules confinées, déchaînement des éléments et enfermement des structures, conquêtes affectives paternelle ou instinctive, rapports de pouvoirs et drogue… Pour authentifier cette expérience américaine, la réalisatrice jusqu’alors documentariste fait appel à une fiction reconstituée en milieu carcéral réel, décors désertiques de western, sons de sabots, tradition de cow-boys, ensemble miroirs culturels de violence et rédemption portés par un souffle généreux.

 

CONSEQUENCES

Titre: CONSEQUENCES

Sous-Titre: Regards d’ailleurs/ adolescence slovène

Durée: 1h35

Nationalités: Slovénie/Autriche

Réalisateur: Darko Stan

Casting: Matej Zemljic, Timon Sturbej, Gasper Markun, Lovro Zafred, Rosanna Hribar

Année de production: 2018

Distribution: EPICENTRE Films

 

 

critique:

Un ado qui joue au petit dur pour ne pas prendre conscience de ses doutes sexuels est envoyé par sa mère et la justice dans un centre de redressement où il découvre la violence sans limites d’authentiques voyous. Ce double sujet est abordé frontalement par le réalisateur qui dénonce dans un parcours initiatique ultra-sensible les responsabilités d’une société où la jeunesse dérive de bars en billards, de fumette en coke, de chantages en braquages entre les interdits à dépasser, l’autorité irraisonnée, l’absence éducative, les tentations impossibles et la sanction des trahisons.

Sans horizon ni espoir ce parcours initiatique échappe à toute démonstration pour jaillir de l’authenticité révoltée d’un futur offert au talent du cinéaste et de ses acteurs si ce n’est de l’avenir slovène de ses personnages.

 

 

TOLKIEN

Titre: TOLKIEN

Sous-Titre: Des écrits à l’écran

Durée: 1h57’

Nationalité: USA

Réalisateur: Dome Karukoski

Casting: Nicholas Hoult, Lily Collins, Craig Roberts, Anthony Boyle

Année de production: 2018

Distribution: Twentieth Century Fox France

 

critique:

Déterminer l’univers de Tolkien par les années qui ont forgé sa créativité, c’est revenir sur son enfance d’orphelin placé dans un centre d’accueil sous la bienveillance d’un tuteur catholique avant de former une communauté littéraire d’élèves avec ses amis Inklings, d’intégrer Oxford avec eux et de leur survivre miraculeusement à la Bataille de la Somme. Les manques familiaux, les prémisses amoureuses, la solidarité adolescente, les études de philologie avant les horreurs de la guerre serviront de fondement aux chimères et au vocabulaire de l’écrivain qui, par-delà les tranchées, poursuivra sa quête de paix dans l’imaginaire de la Terre du Milieu.

Traduire en images toute l’inventivité d’une mythologie linguistique c’est ce qu’a fait Peter Jackson, nous donner envie de découvrir ou relire une œuvre par les méandres culturels de la création individuelle c’est ce que propose Dome Karukovski.

Bilbo le Hobbit /1937 à Beren et Luthien /1977 – Œuvres complètes de J.R.R Tolkien –

NOUREEV,le saut vers la liberté

Titre: NOUREEV,  le saut vers la liberté

Sous-Titre: Biopic : Rudolf Noureev

Durée: 2h02’

Nationalités: Royaume-Uni/France

Réalisateur: Ralph Fiennes

Casting: Oleg Ivenko, Ralph Fiennes, Adèle Exarchopoulos, Raphaël Personnaz

Année de production: 2018

Distribution: REZO Films

 

 

critique:

1961 à l’aéroport du Bourget un danseur du Ballet de Kirov de Léningrad demande l’asile politique, inoubliable scandale aux répercussions politiques, artistiques et humaines qui ont transformé Rudolf Noureev, jeune Tatar pauvre, bisexuel et rebelle, en héros international. Affronter une légende en dépassant les limites du biopic est un challenge, la reconstitution de l’époque, Guerre froide, décors, environnement, choix de l’acteur transforment la chronologie de flash-back et incarnations historiques en arabesques de rébellion individuelle élevée en symbole de liberté.

Rudolf Noureev: Une vie – Julie Kavanagh – Archipel 2019 (Arts & Spectacle)

ANNA, UN JOUR

Titre: ANNA, UN JOUR

Sous-Titre: Portrait de famille

Nationalité: Hongrie

Réalisatrice: Zsofia Szilagyi

Casting: Zsofia Szamosi, Leo Füredi, Ambrus Barcza, Zorka Varga-Blasko, Mark Gardos

Durée: 1h38’

Année de production: 2018

Distribution: DAMNED FILMS

 

 

critique:

Du soir au petit jour, nuit incluse le quotidien d’Anna mère de trois enfants, épouse d’un irresponsable séducteur est juste un enfer entre les envies obsessionnelles d’un gamin les caprices de sa sœur tête à claques, les maladies d’un bébé, la course pour satisfaire des employeurs ou ne pas déplaire à sa belle-mère et garder sa baby-sitter sur un rythme de seule survie.

Ni documentaire fictionné, ni constat conjugal, ni revendication féministe ni même appel désespéré vers une prise de conscience de la société ce film hyper naturaliste hésite entre pur constat et cri auquel échapper autrement qu’en se cachant sous une table.

BUNUEL, APRES L’AGE D’OR

Titre: BUNUEL, APRES L’AGE D’OR

Animation

Documentaire sur un documentaire

Durée: 1h20’

Nationalité: Espagne

Réalisateur: Salvador Simo

Année de production: 2019

Distribution: EUROZOOM

 

Récompenses 2018 : Festival animation Los Angeles Prix du Jury

 

critique:

Après « Un chien andalou » et « L’âge d’or » Juan Luis Bunuel se démarque de Salvador Dali et du surréalisme pour illustrer l’étude du journaliste français Maurice Legendre sur la population d’une province espagnole isolée au plus profond des montagnes d’Extremadure. Un sujet politique et contestataire financé par le gain d’un billet gagnant de loterie de son ami anarchiste Ramon Acin, devenant au fil d’un tournage d’un mois pluvieux filmé par Eli Lotar et Pierre Unik une aventure extrême, regard surréaliste de la vérité recrée par la narration imaginaire, les jeux esthétiques, les provocations dissidentes, les effets sonores et les références hallucinatoires du créateur.

L’adaptation en animation du roman graphique de Fermin Solis « Bunuel dans le labyrinthe des tortues » dresse un portrait du jeune réalisateur aux affinités communistes qui échappa aux sévices de la dictature franquiste en s’exilant au Mexique et en France, contrairement à Ramon Acin exécuté dès 1936. Quant au documentaire lui-même « Terre sans pain » d’une durée de 27 minutes, il subit une 1ère censure de la République espagnole en 1934, sortit en France en version muette en 1937 avant sa version restaurée en 1965 et enfin Espagne en 1976.

ZOMBI CHILD

Titre: ZOMBI CHILD

Sous-Titre: Frissons haïtiens

Durée: 1h48’

Nationalités: France/Haïti

Réalisateur: Bertrand Bonello

Casting: Louise Labeque, Wislanda Louimat, Adilé David, Ninon François

Année de production: 2018

Distribution: AD VITAM

 

 

critique:

Unir les morts aux vivants par la transmission des croyances, les relier aux valeurs napoléoniennes entre la création de la Maison de la Légion d’Honneur et le rétablissement de l’esclavage, évoluer de l’héritage culturel à la modernité à travers les rêves amoureux de jeunes élèves et les cauchemars des natifs, c’est joindre la magie vaudou à celle du cinéma.

Et Bertrand Bonello d’exorciser le genre fantastique entre Haïti et Paris, la fiction et la réalité, la poésie des images et la sororité adolescente à l’ombre mystérieuse des zombies.

UN HAVRE DE PAIX

Titre: UN HAVRE DE PAIX

Sous-Titre: Regards d’ailleurs en Israël

Nationalité: Israël

Réalisateur: Yona Rozenkier

Casting: Yoel, Micha, Yona Rozenkier, Claudia Dulitchi, Miki Marmor, Daniel Sabag

Durée: 1h31′

Année de production: 2018

Distribution: PYRAMIDE

Récompenses 2018 : Locarno /Prix du Jury jeune

Festival de Jérusalem : Prix du Meilleur Film + Meilleur Acteur

Festival des 3 Continents : Prix du Public

 

critique:

Ils sont trois ces frères revenant au kibboutz de leur enfance enterrer leur père et voir partir le plus jeune à la guerre, prisonniers de la mort qui les guette en combats incessants, jeunesses brisées survivant sans espoir entre devoir patriotique alcool et humour sur fond sonore d’hélicoptères et de bombes.

Un trio fraternel authentique engagé dans un rêve pacifique de rires et de larmes.

LUNE DE MIEL

Titre:LUNE DE MIEL

Sous-Titre: Farces et attrapes identitaires

Durée: 1h28’

Nationalité: France

Réalisatrice: Elise Otzenberger

Casting: Judith Chemla, Arthur Igual, Brigitte Roüan, Isabelle Candelier, André Wilms

Année de production: 2018

Distribution: Le Pacte

 

 

critique:

Pas vraiment une lune de miel que ce voyage mémoriel d’un jeune couple vers la Pologne de leurs ancêtres disparus, personne n’est d’accord avec personne, les souvenirs sont inventés, les traces du passé se sont effacées, seul reste un présent à conquérir par le rire contre la douleur et avec l’espoir.

La jeune mère caractérielle qui régit sa classique famille juive incarne la troisième génération rebelle au silence de ses prédécesseurs, celle qui peut, par un manque distancié, perpétuer la transmission suspendue. Alors elle s’agite, réclame, dénonce et de Cracovie aux autres lieux dénaturés par le tourisme ou l’oubli religieux, nous invite, au fil de l’épopée d’un prépuce, à partager son parcours identitaire décalé.

Pour ce premier film, Elise Otzenberger jusqu’alors comédienne emprunte à son expérience d’humoriste face au public les rouages des appels aux larmes et aux rires pour nous entraîne vers une comédie évoquant les racines et leur universalité.

GRETA

Titre: GRETA

Sous-Titre: Thriller et frissons

Durée: 1h38’

Nationalités: USA/Irlande

Réalisateur: Neil Jordan

Casting: Isabelle Huppert, Chloé Grace Moretz, Maika Monroe, Stefen Rea

Année de production: 2018

Distribution: METROPOLITAN FILMEXPORT

 

 

critique:

Un sac à main oublié dans le métro par une sexagénaire parisienne est rapporté à sa propriétaire par une honnête étudiante américaine. La rencontre au son de vieilles chansons françaises et de notes de piano évolue des manques affectifs au pur harcèlement rythmant un film d’horreur entre folie et humour, premier degré et décalage très noir.

Une collection de clichés intentionnellement orchestrés, du choix des actrices aux scènes terrifiantes pour rire du genre en toute impunité dans l’enfermement d’une salle obscure.

 

Conception, Creation & Web Design : Adamaco, hebergement, creation de sites internetAdamaco Inc.